Ce jour où…

 3220043633_2_4_HwgkloWp

Laissez-moi vous parler de ce jour où j’ai admis que j’avais détesté être enceinte!

Au début, de ma 1ère grossesse, je me laissais aller… J’avançais jour après jour! Je n’ai pas vraiment eu de nausées (à part durant notre voyage de noce), je n’ai pas eu de « maux de grossesse » (à part la fatigue… durant notre voyage de noces)… Je ne me souviens pas d’avoir eu mal ou quoique ce soit d’autre avant LE 4ème mois… Ce mois où, à la visite classique chez le gynéco, il m’a lancé un « ce bébé est trop bas! » avant d’aller s’assoir à son bureau… Me laissant me rhabiller sans explications! -« Ce n’est pas grave qu’il soit si bas? » -« ha bah si, s’il reste comme ça… il ne passera pas les 6 mois! »

Je suis sortie de son bureau paniquée, en pleurs, avec des consignes clairs: INTERDICTION DE SE LEVER PENDANT 9 JOURS (sauf pour aller aux toilettes et UNIQUEMENT pour ça!)… POSITION ALLONGÉE POUR TOUT: manger, dormir, lire, se laver,… puis 1 mois au repos au max…

J’ai donc passé 10 jours chez mes parents, chouchoutée par ma mère qui me répétait: « oh ce n’est rien, moi pour mes 4 grossesses, j’étais hospitalisée ou au repos forcé dès le 3ème mois, comme ta soeur! Toi ton col n’est pas ouvert! »

Je suis donc restée allongée sur ce canapé/lit pendant 10 jours! Mon dos en a pris un coup, j’ai perdu 3 kg à force de manger allongée… Puis je suis restée 1 mois chez moi allongée sur le canapé…

A la visite suivante, le gynéco ne m’a ABSOLUMENT rien dit à part: c’est bon, vous pouvez retourner travailler! En cantine (ménage et animation des enfants)… Je l’ai fait! j’ai fatiguée très vite, mais je l’ai fait…

J’ai eu une double sciatique qui ne m’a pas lâché de la grossesse! Mais avant tout, j’ai détesté être enceinte… et pire que tout: je l’ai caché comme une honte!

J’ai toujours entendu ma mère me dire qu’elle aurait pu passer sa vie enceinte tellement elle aimait ça… même si elle était en Menace d’accouchement Prématuré dès le 3 mois et qu’elle a accouché d’un grand prématuré, de 2 prématurés et de moi (3 semaines avant!)

Je me refusais donc de penser que j’avais mal et que je n’aimais pas trainer mon énorme corps, alors qu’elle avait dû subir stresse et « isolement » et que malgré ça elle avait aimé être enceinte! Ma sœur avait subi ça aussi: 3 mois hospitalisée pour réussir à tenir sa fille jusqu’à 36 S.A et son fils allongée chez elle (accouché à 36S.A +2)…

Moi , à part mes sciatiques, je n’avais rien! Mon bébé allait bien… Je n’avais donc aucune raison de me plaindre! Et puis ma mère et ma sœur me parle tout le temps de « ma négativité et mon côté hypocondriaque »… Alors je ne voulais pas me plaindre!

Le fait de ne pas aimer être enceinte, ne pas se sentir maitre de son corps, ne pas aimer ces changements, est un tabou! On se doit d’aimer parce qu’on « porte la vie » et que « des femmes ne peuvent pas en avoir »… Oui porter la vie c’est beau, oui j’ai aimé sentir mon fils bouger, mais … imaginez un bébé de 4kg170 (à la naissance) bouger dans un bide énorme… non être enceinte ne m’a pas plus… OUI j’ai détesté être enceinte!

J’en ai parlé, après… bien après… à ma sœur! Je savais qu’elle allait encore me faire une leçon de morale, qu’elle allait me critiquer, mais je ne tenais plus, il fallait que j’en parle… et là: elle m’a avoué qu’elle non plus, elle n’avait pas aimé! Que ce que disait maman n’était pas vrai… alors pourquoi? POURQUOI ne pas me l’avoir dit avant? J’avais le droit de savoir non? Je DEVAIS savoir!!!

Oui désormais je le crie haut et fort, mais je fais bien plus,… Je le dis autour de moi! Je ne suis pas là pour dégoutée les futures mamans et encore moins leurs faire peur (non sinon je leur parlerai de mon 1er accouchement :p) non je suis la en tant que militante: On dit ce qu’on veut! Je n’ai pas aimé, TOI tu peux ne pas aimer…

Et surtout, tu peux détester ta 1ère grossesse et,… adorer la 2ème! Parce que, l’ayant admis, j’ai commencé ma seconde grossesse beaucoup plus sereinement: « une grossesse, c’est 9 mois et si je veux un autre bébé, il faut que j’y passe! »… Je ne comptais pas aimer cette grossesse, qui a commencé avec des nausées pendant plus de 3 mois… mais au final: je l’ai ADORE! Même la fin, à 3 jours du terme, j’étais heureuse de porter la vie! Je n’étais pas « handicapée » par ce statut temporaire, j’étais bien! même si fatiguée, même si « beaucoup plus grosse », ça allait!

IMG_20140117_150643

Moral:

J’ai détesté la 1ère grossesse: bébé est né, difficilement, à 18 jours du terme!

J’ai adoré ma 2ème grossesse: Bébé est né, merveilleusement bien, à 3 jours du terme!

Mais surtout: j’ai libéré ma parole et celle de beaucoup de maman autour de moi: NON LA GROSSESSE C’EST PAS « TROP COOL », ça c’est le FAKE du siècle… n’y croyez pas mesdames 🙂

 

Et toi? Ta/tes grossesses?

3 réflexions au sujet de « Ce jour où… »

  • 28 septembre 2015 à 15 h 47 min
    Permalink

    La grossesse de Léo a été difficile… Début de grossesse au repos un max à cause d’un décollement de placenta qui risquait de me provoquer une FC. Malade les 3 premiers mois sans même être sortis du lit, je m’en rappellerais toute ma vie, je crois que j’ai été malade pour toute une vie niveau gastro Lol. Et du jour au lendemain plus rien, j’en croyais pas mon estomac, j’ai pû de nouveau m’alimenter sans vomir, sans nausées à 4 mois de grossesse. Tout est rentré dans l’ordre mais dès 5 mois j’ai eu des sciatiques à répétitions, l’horreur et à 6 mois ça a été les œdèmes, le mal à respirer à cause de bébé qui était dans mes côtes. Des soucis de tensions, des vertiges, les remontés acides. J’avais beaucoup de mal à marché car bébé trop bas, les contractions arrivées. Mais j’étais loin de me douter que le dernier mois était le pire xD Je pensais accoucher préma ou en tout cas avant terme mais finalement non, bébé était coincé, contractions pour rien et une césa en Urgence à 41SA+2: un accouchement traumatisant et violent. Un long séjour difficile à vivre, le baby blues qui a duré près de 2 semaines enfin je ne regrette rien car malgré la douleur, les sautes d’humeurs constantes j’ai aimé ressentir mon fils en moi même si à la fin j’avais envie de pleuré tellement mon bassin me faisait souffrir et que dès que Léo bougeait j’avais l’impression que mes organes étaient écrabouillé 😮
    Si c’était à refaire, juste pour avoir la possibilité de pouvoir revivre avec mon fils, passait du temps avec lui je le referais sans hésiter, mais pour un autre bébé je ne sais pas. Peut-être parce qu’un autre bébé est fictif alors que Léo a existé/existe. Bref, vive la grossesse, vive les maux de grossesses, heureusement qu’ils sont merveilleux et nous font oublier ces maux quand ils sont dans nos bras <3

    Répondre
    • 28 septembre 2015 à 15 h 55 min
      Permalink

      Oui tu me fais pensé à tous mes maux que j’avais oublié! Le fait de ne plus pouvoir respirer, les retournements de bébé qui te donne l’impression qu’il va déchirer ton bide, les vertiges, la fatigue,… bref, c’est pour eux qu’on fait ça! Et pourtant la 2ème grossesse RIEN a voir!
      <3

      Répondre
  • 28 septembre 2015 à 19 h 03 min
    Permalink

    Moi j’ai détesté! Allongé dès le 4eme mois grossesse avec le col ouvert mou et raccourci . Déjà j’ai eu du mal à l’accepter cette grossesse. J’ai réalisé que j’attendais un bébé à 5mois grossesse après être aller au urgence pour contraction. A ce moment là je me suis dit je vais être maman. Avant il ne fallait pas m’en parler. D’ailleurs sa ce voyais très peu . La seule chose que j’aimerai re vivre c mon accouchement même si sa été long et avec une fin difficile pour bébé. Limite j’engouasse de tomber enceinte pour un bébé 2 .

    Super post je me sens pas seule à se sujet

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.